Ce film du réalisateur britannique, Derek Jarman, fut projeté quelques mois à peine avant son décès à 52 ans. Atteint du SIDA, Jarman avait alors pratiquement perdu le sens de la vision. En réponse à cet état de quasi cécité, le film devenu culte ne présente aucune image sinon un écran bleu durant toute sa durée. À cette économie visuelle répond une bande sonore excessivement travaillée, sorte de poème sonore et musical à travers lequel Jarman évoque son vécu de malade séropositif.

Le film est projeté à 5 reprises dans le cadre de l’exposition  This Is My Body, My Body Is Your Body, My Body Is the Body of the Word.
Derek Jarman, 1993, Documentaire/Drame, 79 min, Royaume-Uni.

Bande originale de Simon Fisher Turner, Peter Christopherson, Brian Eno, John Balance, Erik Satie, Momus, Karol Szymanowski.

Il n’est pas nécessaire de réserver une place, le public est libre d’entrer dans la salle et d’en sortir quand il le désire.

Share