Overtoon, plateforme pour les arts sonores, ouvre ses portes samedi 12/02 entre 12h et 17h, et vous invite à découvrir dans ses ateliers les œuvres des artistes Wannes Deneer et Stijn Wybouw.

 

SPEAKING CHARACTERS – Wannes Deneer

Speaking characters est une série de collages sonores/sculptures de haut-parleurs. Chaque sculpture a son propre caractère visuel et auditif, et ensemble elles forment un chœur polyphonique.

Un haut-parleur est un système apparemment simple qui peut reproduire une complexité de sons et d’émotions. Wannes Deneer étudie chaque partie d’un haut-parleur et son effet sur le son. En manipulant physiquement ses enceintes, en coupant, collant et ajoutant d’autres matériaux, il modélise physiquement le son. De cette façon, Wannes crée ses propres charactères. 

Wannes Deneer est artiste sonore et scénographe dont le travail se situe entre le théâtre, la musique, les arts visuels et l’art sonore. Il est cofondateur du collectif (de théâtre) Tuning People. 

 

KRAMP and the SHAKERS – Stijn Wybouw

Le travail de Stijn Wybouw part souvent de sons/instruments très rudimentaires, comme des shakers faits maison, des hochets, des cloches sur des pattes de poulet. Ces instruments sont une importante source d’inspiration. L’été dernier, il a fabriqué des machines à hochets en utilisant des shakers faits main et des objets trouvés. 

Sa recherche à Overtoon se poursuit sur cette base, car elle continue de déclencher son inspiration et il veut trouver des moyens d’affiner les aspects sonores. Une autre source d’inspiration sont les enregistrements de terrain de grillons bruissant férocement, qu’il a réalisés il y a quelques années lors d’un voyage en Espagne.

Un son artificiel de bourdon semblable à celui d’une machine, combiné au son des crécelles, pourrait être un bon complément à une traduction des champs de grillons féroces.

Stijn Wybouw est un artiste qui semble principalement explorer – et franchir – les frontières entre l’art et la vie quotidienne. Sous son alter ego « KRAMP », Wybouw sort des disques et donne des performances à travers des compositions brutes, des drones sombres et des vocalisations déformées, le tout baratté par le fuzz marécageux de divers magnétophones.

Share