AU DOS DES NUITS est un duo de poésie et musique qui croise les univers de Maxime Coton et de Mathilde Lacroix. Ils racontent des histoires intimes et politiques à travers divers techniques musicales.

AU DOS DES NUITS croise les poèmes de Maxime Coton et les compositions de Mathilde Lacroix. Maxime livre et chante ses impressions, souvenirs, récits intimes. Des histoires singulières, qui parlent aussi à tout un chacun, se répètent au gré des saisons — comme l’est le fil narratif du recueil.

Cette poésie s’accorde avec une musique qui emprunte à la musique répétitive, s’entremêle à des mélodies electronica, jazz ou pop. Elle se compose d’objets du quotidien détournés de leur usage, échantillonnés et transformés, qui s’ajoutent à un vocoder, au râle du saxophone, aux crissements du violon, à des instruments virtuels.

À la croisée entre l’organique et le numérique, le field recording, lancé sur un Revox, amène avec lui son propre langage, participe à l’ambiguïté entre un monde réel et irréel qui caractérise l’atmosphère générale de ces paysages poétiques et musicaux.

En tant qu’artistes issus du monde du cinéma documentaire, du son et de la musique, nous aimons croiser ces différents langages et laisser émerger des correspondances.

 

Maxime Coton

Né en 1986. Longtemps multi-tâches. Se consacre désormais à la littérature sous différentes formes et divers supports car les livres sont nécessaires mais pas suffisants. Ecrivain, réalisateur, artiste numérique. Vit et travaille à Bruxelles. Plusieurs fois primé pour ses livres et film, en Belgique et en France. Dans son travail, il tente de trouver un équilibre entre poétique et politique. Dernier ouvrage paru : « Au dos des nuits », éditions Tétras Lyre – www.maximecoton.net

𝗠𝗮𝘁𝗵𝗶𝗹𝗱𝗲 𝗟𝗮𝗰𝗿𝗼𝗶𝘅

Après des études de traduction, de documentaire sonore et la découverte de l’acousmatique, Mathilde Lacroix s’intéresse à une exploration sonore qu’elle nourrit de ses différentes expériences, comme des matières à pétrir, organiques ou synthétiques.Son travail se tourne vers l’exploration d’espaces mentaux et intérieurs ou d’espaces physiques abandonnés, qui interrogent notre identité et notre rapport au monde, en dehors des normes du langage et des définitions. Elle prône une approche principalement intuitive qui échappe au contrôle de la pensée, et explore la convergence des langages à travers ses collaborations, avec les mots mais aussi l’image et les corps. https://soundcloud.com/mathilde-lacroix

https://youtu.be/wXGtL9wUIwM

Share